Des parlementaires ukrainiennes se réunissent à Ottawa

Des parlementaires ukrainiennes se réunissent à Ottawa

Une délégation de députées demande un soutien accru du Canada pour aider à mettre fin à la catastrophe humanitaire et à la prolifération des crimes de guerre en Ukraine.

Le 1er avril 2022. 

OTTAWA – Cinq membres de haut rang du Parlement ukrainien ont conclu une visite de deux jours à Ottawa, comprenant une série de réunions de haut niveau avec des représentants du gouvernement et du Parlement canadiens.  Dans un appel continu au soutien du Canada, leur message était cohérent : une appréciation du soutien du Canada à l’Ukraine, et un appel à en faire plus.

Dirigée par la députée Lesia Zaburanna, membre du parti Serviteur du peuple du président Zelensky et présidente de la sous-commission des dépenses publiques de la commission du budget, la délégation a tenu une réunion privée avec le premier ministre Justin Trudeau et la vice-première ministre Chrystia Freeland. Des audiences distinctes ont eu lieu avec le ministre du Développement international, Harjit Sajjan ; l’ambassadrice du Canada pour les femmes, la paix et la sécurité, Jacqueline O’Neill ; les sénateurs Boehm (président) et Harder (vice-président) du Comité sénatorial permanent des affaires étrangères et du commerce international ; et avec les députés du Groupe d’amitié parlementaire Canada-Ukraine en tant que groupe – un caucus interparlementaire multipartite.

La délégation a également assisté à une réunion spéciale du Comité permanent des affaires étrangères et du développement international de la Chambre des communes, où elle a présenté un exposé sur la situation de guerre en Ukraine.

Outre la députée Zaburanna, la délégation était composée de la députée Yevheniya Kravchuk, chef adjoint du parti Servant of the People, et vice-présidente de la commission de la politique humanitaire et de l’information ; de la députée Anastasia Radina, également du parti Servant of the People, et présidente de la commission de la politique anti-corruption ; La députée Ivanna Klympush-Tsintsadze, du parti Solidarité européenne, présidente de la commission de l’intégration à l’Union européenne et ancienne vice-première ministre d’Ukraine ; et la députée Maria Ionova, également du parti Solidarité européenne, présidente de la sous-commission du soutien législatif à la mise en œuvre du cap stratégique de l’État en vue d’une adhésion pleine et entière à l’UE et à l’OTAN, et membre de la commission parlementaire de la politique étrangère et de la coopération interparlementaire.

Lors d’une conférence de presse vendredi, entourés de parlementaires canadiens, les députés ukrainiens ont souligné la catastrophe humanitaire qui se déroule en Ukraine, notant que la destruction et le bilan humain sont inconcevables pour un public canadien qui regarde de loin en paix et en sécurité. Les députés ont insisté sur la nécessité de fournir d’urgence à l’Ukraine une aide militaire et financière supplémentaire, et d’introduire davantage de sanctions contre l’économie russe. La délégation ukrainienne a explicitement demandé l’expulsion des diplomates russes du Canada et des organisations multilatérales dont le Canada est membre.

« L’Ukraine est très reconnaissante au Canada pour le soutien qu’il lui a apporté jusqu’à présent, mais une aide supplémentaire est nécessaire, et ce, rapidement », a déclaré la présidente de la délégation, Lesia Zaburanna. « La visite de notre délégation à Ottawa est l’occasion de rencontrer les responsables canadiens en personne et d’encourager le Canada à soutenir davantage l’Ukraine en lui fournissant l’équipement militaire et l’aide financière nécessaires et en imposant des sanctions plus sévères à la Russie. »

La délégation a demandé un soutien plus important pour l’Ukraine, notamment un soutien en matériel militaire lourd, un renforcement des sanctions et un traitement accéléré des personnes déplacées temporairement.  Ils ont également demandé que le Canada fasse preuve de vigilance en surveillant et en signalant les crimes de guerre perpétrés par les forces armées russes.

Le panel de femmes parlementaires a insisté sur les conséquences de l’invasion russe sur les femmes ukrainiennes en particulier, notant que les violences sexuelles font partie des crimes de guerre perpétrés par les soldats russes.

« Ils tuent nos enfants, nos nouveau-nés, violent nos femmes ; ils détruisent et endommagent nos hôpitaux », a déclaré la députée Ionova.

« La Russie a tenté d’effacer l’Ukraine de la carte, mais nous avons le courage et la volonté de résister à ce plan », a ajouté l’ancienne vice-PM Ivanna Klympush-Tsintsadze. « L’Occident doit faire preuve de courage et d’unité face à l’agression russe et prendre les mesures nécessaires pour faire davantage pour soutenir l’Ukraine. »

En plus des réunions officielles, les députés ont parcouru les médias canadiens pour transmettre un message concerté selon lequel l’Ukraine a besoin d’une aide supplémentaire et que le Canada doit apporter un soutien accru.

Le travail du Centre parlementaire en Ukraine est soutenu par le programme pour la stabilisation et les opérations de paix (Affaires mondiales Canada). Nous travaillons en partenariat avec l’Agence pour les initiatives législatives.

Étiquettes : ,