Qui nous sommes

Notre conseil d’administration

The Right Honourable David Johnston, C.C.

Président d’honneur

Gouverneur général du Canada, 2010-2017
Président de la fondation Rideau Hall

Le très honorable David Johnston a été le 28e gouverneur général du Canada. Au cours de son mandat, il a mis sur pied la Fondation Rideau Hall (RHF), un organisme caritatif enregistré qui appuie et renforce le Bureau du gouverneur général dans son travail visant à créer des liens, à honorer, et à inspirer les Canadiens.

Il s’implique présentement en tant que président du conseil d’administration de la RHF et agit en tant que conseiller exécutif chez Deloitte. Professeur de droit pendant plus de 30 ans avant de devenir gouverneur général, M. Johnston a également été Recteur de l’Université de Waterloo de 1999 à 2010. Il a aussi agi comme président de l’Association des universités et collèges du Canada et de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CRÉPUQ).

C’est le président fondateur de la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie. Il a présidé le Comité consultatif sur l’autoroute de l’information du gouvernement fédéral. Il a siégé à de nombreux groupes de travail et comités provinciaux et fédéraux, de même qu’au conseil d’administration de nombreuses sociétés publiques.

Maureen Boyd

Présidente

Maureen Boyd est membre du conseil d’administration du Centre parlementaire depuis 2013 et en assure la présidence depuis 2018.

En tant que directrice de l’Initiative Carleton pour l’engagement parlementaire et diplomatique, elle assure la sensibilisation et l’orientation politique des parlementaires et des diplomates de l’Université Carleton, où elle est Senior Fellow à la Norman Paterson School of International Affairs. En plus de l’orientation fournie aux députés nouvellement élus à la suite des élections de 2011, 2015 et 2019, elle offre une orientation annuelle aux diplomates étrangers nouvellement arrivés au Canada et a organisé plus de 35 événements politiques pour les deux communautés. Elle est également membre de l’Institut canadien des affaires mondiales.

Ayant vécu à Vancouver, New York, Hong Kong, Ottawa, Los Angeles et Washington, Maureen a travaillé en politique, dans les médias, à Rideau Hall et au gouvernement, notamment en tant qu’attachée politique principale, journaliste politique et d’actualité nationale et animatrice de journal télévisé, conseillère en communication et analyste de politique publique. En tant que présidente de l’organisation nationale à but non lucratif HIPPY Canada, elle a dirigé sa transition vers le Mothers Matter Centre, dont elle est aujourd’hui la fondatrice et l’ancienne présidente. Elle est membre de Politics and the Pen, et a également été vice-présidente de l’Orchestre symphonique d’Ottawa et présidente des soirées littéraires de la Fondation de la Bibliothèque publique d’Ottawa.

En 2012, elle a reçu la médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II et le prix ontarien “Leading Women Building Communities” en 2016. Maureen est titulaire d’une maîtrise en journalisme de l’université Columbia de New York et d’un baccalauréat spécialisé en sciences politiques de l’université de Colombie-Britannique.

Yaroslav Baran

Vice-président

Yaroslav Baran est directeur chez Earnscliffe où il dirige les activités de communication du groupe et se consacre à la cartographie des communications stratégiques, à la rédaction de discours et à la gestion de crise. Il dirige également le service de formation aux médias d’Earnscliffe, à Ottawa. Il conseille de nombreux clients sur les relations gouvernementales et est également le principal conseiller parlementaire d’Earnscliffe avec une compréhension ésotérique et unique de la procédure de la Chambre des communes.

Yaroslav Baran a rejoint Earnscliffe après plus d’une décennie d’expérience gouvernementale dans les communications politiques et des affaires parlementaires, ayant servi plus récemment au sein du gouvernement fédéral en tant que chef de cabinet du leader parlementaire du gouvernement.

M. Baran a été directeur des communications de la campagne à la chefferie de l’ancien Premier ministre Stephen Harper. Il a également dirigé les communications et les relations avec les médias du Parti conservateur lors des campagnes électorales nationales de 2004, 2006 et 2008 en tant que conseiller principal en communication et directeur de War Room Communications.

Il a commencé sa carrière en tant que responsable de la procédure parlementaire au bureau du Whip en chef de l’Opposition, avant de devenir assistant législatif d’un député de l’Ontario. Il a ensuite été nommé directeur principal des communications au Bureau du chef de l’opposition sous M. Harper.

Il a rejoint Earnscliffe en 2007. Un an plus tard le Premier ministre lui a demandé d’aider le gouvernement en qualité de chef de cabinet du Whip du gouvernement, puis en tant que chef de cabinet du Chef du gouvernement à la Chambre. Il a réintégré Earnscliffe en 2010.

En plus de son travail en affaires gouvernementales et publiques, M. Baran a également participé à la direction de plusieurs projets de développement démocratique de l’Europe de l’Est à l’Afrique, en passant par l’Asie du Sud-Est.

Ce natif de Hamilton commente fréquemment dans les médias les affaires politiques fédérales.

David Goldfield

Trésorier

David Goldfield a plus de 35 ans d’expérience dans les domaines de la finance et du développement internationaux, du capital-investissement, du capital-risque et du marketing. Il a également occupé des postes de direction dans les secteurs de la banque, de l’énergie, des infrastructures, de la défense et de l’immobilier, du cinéma, et de la télévision.

M. Goldfield a été affecté à Caracas (Venezuela) dans le cadre d’un échange de cadres avec le ministère des Affaires étrangères en tant que délégué commercial, de 1992 à 1995.

M. Goldfield est le cofondateur de la société Southern Bridge Capital (2007), située au Panama, et a levé trois fonds de capital-investissement pour des investissements dans les infrastructures et le logement abordable en Amérique latine. Il est actuellement président de Goldfield & Associates Inc. Sa firme fournit des services de conseil et de consultation aux entreprises d’Amérique latine en matière de capital-risque, d’émissions de capital-investissement et de finance internationale.

Ayant vécu plus de 25 ans en Amérique latine, il possède une vaste connaissance et expérience de ce continent. Il a été directeur régional pour Exportation et développement Canada (EDC) pour l’Amérique latine et les Caraïbes de 1999 à 2007. De 1984 à 1999, il a occupé des postes de direction chez Babcock. & Wilcox International et Raytheon International après avoir travaillé pendant de nombreuses années avec l’Association des exportateurs canadiens et l’Institut canadien du film à Ottawa.

M. Goldfield est un écrivain et producteur de film à succès. Ses livres incluent Into the Volcano; La parole de l’ambassadeur: La crise des otages au Pérou de 1996 à 1997; et Mumbai Alive (publication prévu pour 2019).

M. Goldfield est titulaire d’une maîtrise en administration publique de l’Université Carleton.

Élisabeth Châtillon

Secrétaire

Élisabeth Châtillon est une ancienne cadre supérieure du gouvernement du Canada. En tant que sous-ministre adjointe aux Affaires autochtones et du Nord Canada, elle avait la charge des services aux Indiens inscrits et a été responsable de l’administration de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens, le plus grand recours collectif de l’histoire du pays.

Avant cela elle a mi sur pied la Direction des opérations de Services Canada, à sa création, en tant que sous-ministre adjointe, et a été responsable de la modernisation et de l’automatisation de l’assurance-emploi ainsi que du lancement du nouveau système RPC/SV.

Elle a aussi occupé le poste de directrice générale des relations internationales au département des communications, avant d’être sous-ministre adjointe de Patrimoine canadien et de Parcs Canada, ainsi que celui de commissaire adjointe de l’Agence des douanes et du revenu du Canada pour la région du Québec.

Depuis sa retraite en 2013, Mme Châtillon a été présidente de l’Alliance française et membre du conseil d’administration de l’Orchestre symphonique d’Ottawa, de HIPPY Canada et du Mothers Matter Centre. Elle fait également du bénévolat au Centre de santé autochtone Wabano.

Mme Châtillon est titulaire d’une maîtrise en histoire de l’Université d’Ottawa et d’un Diplôme d’Études approfondies en relations internationales de l’Université Paris I, Panthéon-Sorbonne.

Audrey O’Brien

Directrice émérite

Audrey O’Brien est greffière émérite de la Chambre des communes. Elle a servi de 2005 à 2015 en tant que première femme et onzième greffière de la Chambre depuis la Confédération. En 2015, elle a été nommée membre de l’Ordre du Canada pour ses contributions à l’administration de la Chambre des communes. Sa carrière de fonctionnaire parlementaire couvre plus de 30 ans, au service de sept présidents et des députés de 10 parlements. Elle a aussi travaillé avec les parlements du Commonwealth en tant que secrétaire de la Conférence des présidents du Commonwealth.

En tant que greffière Mme O’Brien était la conseillère principale en matière de procédure et de pratique parlementaires auprès du président de la Chambre des communes, de la Chambre et de ses comités. Elle agissait également en tant que secrétaire du Bureau de la régie interne, l’organe multipartite chargé de définir les politiques et les budgets pour le soutien des députés dans l’exercice de leurs fonctions parlementaires. Elle a présidé le Groupe de gestion du greffier, un comité composé de six cadres supérieurs chargé de fournir toute la gamme des compétences requises pour soutenir l’institution en matière de procédure, de droit, de sécurité, de gestion des installations et des services, des finances, des ressources humaines et de la technologie.

Mme O’Brien est la corédactrice de la deuxième édition de La procédure et les usages de la Chambre des communes.

Mme O’Brien est membre de l’Ordre du Canada.

Graham Fox

Graham Fox est président et directeur général de l’Institut de recherche en politiques publiques (IRPP) depuis 2011.

Avant de rejoindre l’IRPP, Graham était conseiller en politique stratégique au cabinet d’avocats Fraser Milner Casgrain, où il fournissait des analyses de politique publique et des conseils en relations gouvernementales dans les domaines des télécommunications, du développement économique, de l’aide internationale, des investissements étrangers, de l’énergie et de l’aérospatiale. Il a aussi été vice-président du Forum des politiques publiques, directeur général du KTA Center for Collaborative Government et directeur des communications à l’IRPP.

Un entrepreneur en politiques publiques, les intérêts de recherche de Graham comprennent la réforme parlementaire, le renouveau démocratique, l’engagement des citoyens et le fédéralisme. Il est titulaire d’un baccalauréat en histoire de l’Université Queen’s et d’une maîtrise en sciences politiques de la London School of Economics.

En tant qu’analyste médiatique, Graham apparaît régulièrement sur les réseaux CBC News, Radio-Canada, CTV NewsNet, TFO et CFRA. Ses chroniques et ses articles ont paru dans The Hill Times, le Globe and Mail, le National Post et Policy Options. Il est coéditeur, avec Jennifer Ditchburn, de The Harper Factor (2016), une analyse de l’impact sur la politique du 22e Premier ministre du Canada.

Il est membre du conseil d’administration de Le Gesù, un espace de création artistique situé dans le Quartier des spectacles, à Montréal, où il préside le Comité des finances. Il a également fait du bénévolat auprès de la Fondation des boursiers Loran, a été président du Festival franco-ontarien, et a été membre du conseil d’administration de l’Hôpital Montfort et de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa.

Fen Hampson

Fen Osler Hampson est un membre distingué et directeur du programme Global Security & Politics du CIGI. Il est également co-directeur de la Commission mondiale sur la gouvernance de l’Internet. Plus récemment, il a été directeur de l’École des affaires internationales Norman Paterson (NPSIA) de l’Université Carleton et continue d’occuper le poste de professeur du chancelier. Il agit aussi en tant que Directeur général du Conseil mondial des réfugiés.

Fen est titulaire d’un doctorat de l’Université de Harvard, d’un MSc. (Econ.) de la London School of Economics, et titulaire d’un B.A. de l’Université de Toronto. Membre de la Société royale du Canada, il est l’auteur ou co-auteur de 12 livres, et l’éditeur ou coéditeur de 27 autres volumes. En outre, il a écrit plus de 100 articles et chapitres de livres sur les affaires internationales. Son dernier ouvrage s’intitule Master of Persuasion: Brian Mulroney’s Global Legacy.

Il a été consultant auprès de l’Académie internationale de la paix à New York, du Conseil de la recherche en sciences sociales à New York, de la Commission sur la sécurité humaine des Nations Unies, de la Fondation Rockefeller, du Fonds Carnegie pour la paix internationale, de la Fondation MacArthur, du Centre de développement international, et auprès d’Affaires étrangères et Commerce international Canada. Il a également enseigné à l’Université de Georgetown en tant que professeur invité.

Il est fréquemment commentateur et contributeur dans les médias nationaux et internationaux. Ses articles ont paru dans le Washington Post, le Globe and Mail, le Foreign Policy Magazine, les Affaires étrangères, le National Post, iPolitics et ailleurs. Il commente fréquemment l’actualité dans les réseaux d’informations CBC, CTV et Global.

L’hon. Allan Rock

Allan Rock est Recteur émérite de l’Université d’Ottawa et professeur à la Faculté de droit, où il enseigne le droit international humanitaire (le droit des conflits armés) et le plaidoyer en appel. Il a exercé pendant 20 ans en litige civil, administratif et commercial (1973-1993) au sein d’un cabinet d’avocats national à Toronto, et a comparu en tant qu’avocat devant des tribunaux de tous les niveaux, y compris la Cour suprême du Canada.

Allan Rock a été élu au Parlement canadien en 1993 et réélu en 1997 et 2000. Il a été pendant de nombreuses années ministre principal au sein du gouvernement du Premier ministre Jean Chrétien, dans les portefeuilles tant sociaux qu’économiques. Il a été ministre de la Justice et Procureur général du Canada (1993-1997), ministre de la Santé (1997-2002), et ministre de l’Industrie et de l’Infrastructure (2002-03).

Il a été nommé ambassadeur du Canada auprès des Nations Unies à New York en 2003, à une période qui demandait de réagir à plusieurs conflits régionaux complexes, notamment au Sri Lanka, en République démocratique du Congo, et au Darfour. Il a dirigé avec succès les efforts du Canada à New York pour obtenir durant le Sommet mondial de 2005 l’adoption (à l’unanimité) par les États membres des Nations Unies de La responsabilité de protéger les populations contre le génocide, le nettoyage ethnique et d’autres atrocités de masse.

Il a ensuite servi en tant qu’envoyé spécial des Nations Unies chargé d’enquêter sur l’utilisation illégale d’enfants soldats au Sri Lanka pendant la guerre civile. De 2008 à 2016, Allan Rock a été 29e recteur et vice-chancelier de l’Université d’Ottawa.

Hélène Laverdière

Hélène Laverdière est détentrice d’un doctorat en sociologie de l’Université de Bath, en Angleterre. Après avoir été brièvement chercheuse puis professeure au département de sociologie de l’Université Laval, elle entre au ministère des Affaires étrangères du Canada en 1992, comme agente du service extérieur. Elle sera notamment en poste à Washington, Dakar et Santiago, au Chili. Tout au long de sa carrière, Hélène a reçu diverses distinctions, dont de nombreuses bourses au mérite et le prix du ministre des Affaires étrangères pour sa contribution à la politique étrangère canadienne.

En 2011 elle est élue députée de Laurier-Sainte-Marie sous la bannière du NPD. Elle est réélue en 2015 mais ne se représente pas lors des élections de 2019. Au cours de sa carrière politique elle sera notamment porte-parole du NPD pour la Coopération internationale et pour les Affaires étrangères. Elle siégera également sur le Comité permanent des Affaires étrangères et du développement international de 2011 à 2019 et en sera vice-présidente pendant son dernier mandat. Elle a été élue par ses pairs en 2017 comme la députée connaissant le mieux ses dossiers.

Hélène parle français, anglais, espagnol et possède des bases de mandarin. Elle vit à Montréal avec son conjoint Germain Bélanger.

Shuvaloy Majumdar

Shuvaloy Majumdar est chercheur principal Munk (Munk Senior Fellow) à l’Institut Macdonald-Laurier. Il apporte son expérience des affaires mondiales au plus haut niveau et des questions de politique étrangère qui ont marqué la dernière décennie. À Ottawa, entre 2011 et 2015, il a été le directeur politique de ministres des affaires étrangères canadiens successifs, ainsi que le conseiller politique principal du ministre du développement international, aidant le premier ministre et son cabinet à s’orienter sur les questions clés de la sécurité internationale et de l’économie mondiale.

M. Shuvaloy a été basé en Irak et en Afghanistan de 2006 à 2010, où il a dirigé l’Institut républicain international (IRI), une organisation non partisane basée à Washington présidée à ce moment par le sénateur américain John McCain, très engagé dans la promotion du développement démocratique. Il était responsable des plus grands programmes de l’Institut, notamment un large éventail d’initiatives stratégiques visant à faire participer les dirigeants locaux et nationaux, à évaluer l’opinion publique par des recherches approfondies et à renforcer les communications et les médias indépendants. En complément de son expérience à l’étranger il a cofondé une organisation de lutte contre la traite des êtres humains en Asie du Sud-Est entre 2000 et 2003, pour laquelle il a reçu la Médaille du jubilé de la Reine Elizabeth II.

Faisant le lien entre la pratique et la théorie, M. Shuvaloy a été chercheur invité en politique étrangère au Liu Institute for Global Studies de l’université de Colombie-Britannique de 2010 à 2012. Ses domaines de recherche comprenaient la lutte contre les insurrections et le terrorisme, le renforcement des capacités des démocrates arabes contre l’extrémisme, les médias sociaux et les technologies perturbatrices de même que la politique étrangère américaine au Moyen-Orient et en Asie. M. Shuvaloy a également contribué à alimenter le débat national dans ces domaines en occupant des postes de direction dans des campagnes nationales et en aidant à mettre sur pied le Manning Centre for Building Democracy, basé à Calgary. Il est actuellement basé à Ottawa et à Washington, D.C.

L'hon. Ross Reid

Ross Reid a œuvré au gouvernement et dans le domaine de la politique au Canada depuis 1975. Il a été député et ministre au sein du gouvernement du Canada.  Il aussi travaillé en tant que chef de cabinet du ministre des Finances et Adjoint exécutif du Premier ministre. Au sein du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, M. Reid a été chef de cabinet au bureau de deux premiers ministres ainsi que sous-ministre dans trois départements du Conseil exécutif.

Son intervention au Canada l’a amené à participer et diriger des campagnes électorales municipales, provinciales et fédérales. Il a également occupé le poste de directeur national du Parti progressiste-conservateur du Canada de 1997 à 1999.

Depuis 1994, M. Reid a travaillé au sein du National Democratic Institute for International Affairs en Ukraine, au Ghana, au Kosovo et en Afghanistan. Il a conseillé et mené des programmes de développement démocratique dans plus de 30 pays en Asie, en Afrique et en Europe, en mettant l’accent sur les partis politiques, les élections, les parlements et la société civile.

Lori Turnbull

Dr. Lori Turnbull est la directrice de l’École d’administration publique de l’Université Dalhousie. Elle est membre du Forum des politiques publiques, rédactrice indépendante au Globe and Mail et rédactrice adjointe du magazine Canadian Government Executive.

Ses recherches et son enseignement portent sur la politique et la gouvernance parlementaires, les institutions démocratiques et l’éthique publique et politique.

Elle a publié des articles dans l’Administration publique canadienne, la Revue canadienne de droit parlementaire et politique, la Revue parlementaire canadienne, How Ottawa Spends, le Manuel d’Oxford de la Constitution canadienne, et a rédigé de nombreux chapitres de livres. Son livre “Democratizing the Constitution” : Reforming Responsible Government, co-écrit avec Peter Aucoin et Mark Jarvis, a remporté le prix Donner en 2011 et le prix Donald Smiley en 2012. Avec Oxford University Press, elle a édité le livre Politics, à paraître : An Introduction (troisième édition) avec George MacLean et Duncan Wood.